26 février 2006

La demeure du chaos

picoftheday

Voici l'article de télé 7 jours :
La Folie d'un milliardaire (Reportage de Loïc Tanant)
A Saint-Romain, dans la banlieue lyonnaise, une étrange maison détonne dans les rues bourgeoises. Sans cesse en chantier, à mi-chemin de la demeure gothique et du bunker de jeu vidéo guerrier, elle fait jaser. Son propriétaire, Thierry Erhmann, homme d'affaires fortuné et plasticien mégalo, en a fait son champ d'expérimentations artistiques et le centre névralgique de son empire fondé sur la Net économie...
NOTRE AVIS : Thierry Erhmann nous ouvre les portes de sa "maison du chaos" et dévoile un peu de son oeuvre au noir. Est-il un imposteur ou un génial créateur ? La question reste entière à l'issue de cette hallucinante rencontre avec un attachant barjot, "héros" du XXI siècle, digne d'un scénario hollyvoodien...

Extrait du site suivant :

http://www.salamanderspirit.org/articles/article089.htm#

Le collectif des 45 artistes de la Demeure du Chaos, après lecture des motifs du jugement du 16 février 2006 et de son dispositif, considère avant tout autre commentaire comme une véritable victoire la reconnaissance, au regard de la justice, du statut d'œuvre d'art pour la Demeure du Chaos (cf p. 13 du jugement "la Demeure du Chaos est indiscutablement une œuvre d'art").

Le collectif rappelle que lors de l'audience du 10 novembre 2005, le conseiller aux Arts plastiques de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (D.R.A.C.) avait témoigné sous serment de la nature indubitable d'œuvre d'art de la Demeure du Chaos.

Cependant, le Tribunal a appréhendé La Demeure du Chaos comme une œuvre d'art unique et retenu qu'à ce titre elle aurait dû faire l'objet d'une déclaration de travaux préalable dès lors que, selon le jugement, son volume serait supérieur à 40 m3 (article R421-1 du Code de l'urbanisme).

Avec le plein soutien du collectif des 45 artistes de la Demeure du Chaos, Thierry Ehrmann a décidé de relever appel du jugement .
Au delà du débat juridique qui se poursuivra devant la cour d'appel, et sans préjudice d'une solution d'apaisement qu'ils souhaitent et qu'ils s'emploieront à rechercher, Thierry Ehrmann et les artistes collaborateurs ne peuvent considérer comme satisfaisante une décision qui, bien qu'elle reconnaisse le caractère artistique de la réalisation en cause, en ordonne en substance la destruction .

Thierry Ehrmann et le collectif des artistes tiennent en toute hypothèse à réaffirmer leur respect pour l'entourage de la demeure du Chaos, qu'il s'agisse des nombreux admirateurs ou des détracteurs, et leur volonté de voir leurs œuvres, objet intellectuel fondamentalement non-violent, s'insérer au mieux et au plus tôt dans le paysage physique et psychologique de Saint-Romain.

Le Collectif des artistes de la Demeure du Chaos

Pour signer la pétition, se rendre sur le site.

Posté par petit taf à 18:55:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La demeure du chaos

    Chaos et lumières

    Salut petit taf,
    j'avais mis quelques milliers de francs dans Artprice.com la boite d’Ehrmann quand il l'a introduit en bourse, j'ai perdu presque autant en revendant il y a deux ans, je ne suis plus les cours aujourd'hui, j'espère que ceux qui se sont accrochés voient leur placement retrouver un peu de valeur, en tout cas celui qui a palpé un max, c'est bien le Thierry !

    L'idée est géniale et un brin mégalo, référencer toutes les œuvres d'art du monde entier et connaître leur valeur marchande au jour le jour, rien de moins!

    Alors je suis heureux de voir que mes sous n'ont pas servis à rien, 45 artistes ont pu s'exprimer (ont eu à bouffer) chez le milliardaire de l'e-commerce. Mais pourquoi avoir voulu s'affranchir des normes françaises de construction?

    Il est vrai qu'en France, il faut attendre longtemps pour s'exposer, confer un autre milliardaire qui n'en pouvait plus d'attendre pour montrer ses belles collections, et a préféré les exposer dans son palais vénitien. Il a eu tord j’irai jamais les voir !

    Je trouve que la méthode Ehrmann manque de professionnalisme, trop brouillonne. Normal que les riverains trouve que cela craint…J’espère qu’il ne décidera pas aller dans un pays lointain pour exposer les boulots des artistes contemporains, dont il ne manquera pas de surveiller la cote, en professionnel.
    Et de proposer cela de manière moins barbare. En tous cas c’est travaux proposés dans un semblant d’urgence ne doivent pas rester, je ne comprend pas la démarche des artistes..

    Posté par François D, 10 mars 2006 à 14:04:18 | | Répondre
Nouveau commentaire